Pour le 80ème anniversaire de la disparition du Commandant Charcot, Arte a diffusé un documentaire de Marc Jampolsky sur le grand explorateur polaire, mort sur son bateau en Septembre 1936 au large de l’Islande. Un portrait passionnant d’un grand homme de science et d’aventure.

Charcot était un habitué de Dinard. Pendant la construction de son bateau « Le Pourquoi Pas » à Saint Malo, il habitait avec sa femme Jeanne, petite-fille de Victor Hugo la villa Castelnid sur la Vicomté. (Toujours visible de la barrage en arrivant de Saint Malo).

la-vicomte-le-castel-du-prieure

Explorateur et scientifique intrépide, le « gentleman des pôles » a posé les bases de l’océanographie moderne. Charcot était aussi à l’origine du Musée de la Mer à la villa Bric-à-Brac à Dinard (aujourd hui l’hôtel Castelbrac, cf. De la Villa Bric-à-Brac à l’hôtel Castelbrac – déjà un an !)

Cliquez sur le lien pour visionner le documentaire « Une aventure polaire » (passez la pub)

charcot-pourquoi-pas

Un gentleman explorateur

S’il a suivi des études de médecine, Jean-Baptiste, le fils du docteur Charcot – célèbre pour ses méthodes d’hypnose, qui ont influencé Freud – ne pouvait marcher dans les larges ornières tracées par son père. Fasciné par l’exploration, influencé très jeune par les œuvres de Jules Verne (qui lui aussi a séjourné à Dinard, cf. Sur les traces de Jules Verne à Dinard), Jean-Baptiste Charcot a toujours rêvé de prendre la mer à bord d’un bateau qu’il nommerait, à l’image de son désir fou, Le pourquoi pas ?.

charcot01

Refusant de voir la France prendre du retard sur la fiévreuse exploration polaire qu’ont entrepris de nombreuses nations au début du XXe siècle, il épuisera jusqu’à ses derniers deniers pour monter sur pied une première expédition en Antarctique, et amener ainsi la science aux confins du monde connu. La vie d’aventures qui s’ouvrira alors à lui est peut-être sans égale dans l’exploration scientifique, et lui vaudra le titre officieux, attribué par Paul-Émile Victor, son plus illustre disciple, de « patron de l’exploration polaire ». Aujourd’hui, ses découvertes et les données qu’il a recueillies, d’une rigueur et d’une ampleur extraordinaires pour l’époque, profitent encore à la recherche, notamment pour étudier les bouleversements climatiques en cours.

Un documentaire passionnant et documenté sur le destin hors norme de cet explorateur intrépide, de ses rêves d’enfants à son naufrage tragique sur des brisants islandais, lors d’un ouragan. Grâce aux nombreuses archives, photographiques et filmées, aux journaux de bord de ses voyages, à de multiples témoignages et à  de nombreuses et magnifiques séquences animées, le film nous entraîne dans une inoubliable aventure scientifique.

Sa petite fille, Anne-Marie Vallin-Charcot, née en août 1936, réside toujours dans la maison du Commandant à Neuilly. Le lieu, resté intact depuis 80 ans, est fermé au public et ouvre exceptionnellement ses portes à Marc Jampolsky pour un voyage extraordinaire dans le temps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!