Aujourd’hui il y a 100 dans Ouest Eclair :

oe26101916poussineau_db

On apprend que Mme Poussineau avait des bijoux sur elle d’une valeur aujourd’hui d’à peu près 20 000 €. Bon on est loin de l’affaire du vol des bijoux de Kim Kardashian à Paris, mais c’était une coquette collection. On est en pleine guerre, et les motivations de Mme Poussineau et le dénouement de l’affaire sont perdus dans le passé (ou les archives de Ouest France).

Mme Poussineau était Louise Noack avant son mariage avec Gustave Poussineau. Son grand-père Alphonse Noack était un des pionniers de l’homéopathie et son père aussi était médecin. Ils habitaient la villa La Sapinière à l’entrée de la Malouine à quelques pas de la maison de la famille Poussineau, la villa Les Buissons (détruit dans la deuxième guerre mondiale) dans l’avenue Poussineau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur la photo ancienne on voit la petite tour de la villa La Sapinière devant la grande tour de l’hôtel Crystal. La villa Les Buissons et à droite sur l’ancienne photo (pas visible).  La troisième photo est la vue aujourd’hui, l’hôtel Crystal avec sa tour remplacé par le bâtiment des année 1970.

buissons-poussineau

C’était le père de Gustave, Auguste Poussineau qui avait acheté la Malouine et l’a transformée en lotissement de luxe.

L’entrée du parc de la Malouine autrefois et aujourd’hui :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le frère d’Auguste, Emile « Félix » le couturier et propriétaire de la villa Les Roches Brunes sur la Malouine était le témoin au mariage de Gustave et Louise.

La Malouine vue de la plage de l’Ecluse et la villa Les Roches Brunes de Felix Poussineau

Gustave était officier de la Légion d’Honneur,  ancien officier de la cavalerie, ancien député d’Ille-et-Vilaine, pendants des longues années premier adjoint au maire et président du comité de fête à la grande époque de Dinard avec ses concours d’élégance.
Il est décédé en 1936 dans sa villa Cyclamen, 2 rue de la gare, aujourd’hui rue Emile Bara.

cyclamen1a

Gustave et Louise reposent au cimetière de Saint Enogat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!