Un peu d’histoire : Qui se rappelle d’Henri Lefort ?

Né en 1828, il a créé le premier salon littéraire fréquenté par les poètes de Paris à Saint Enogat dans les années 1860.

Journaliste républicain, homme de lettres et ami de Victor Hugo, il était sous-préfet de Saint-Malo, avant d’être nommé préfet de la Haute-Loire  en 1870.

revocation-maire-indigne

Karl Marx, dans une lettre à Engels, le décrit  comme « un homme de lettres, riche par-dessus le marché, donc un bourgeois, mais de la réputation la plus pure » et en France « le véritable fondateur de notre société. » [Maîtron p. 89]

Il habitait une maison à l’est de la place du calvaire à Saint Enogat dans le quartier de Villeneuve.

rue_de_steno

C’est à Dinard qu’il était inspiré à écrire « M. le Maire », publié en 1866 et « en vente chez tous les librairies et chez l’auteur, à Dinard Saint Enogat. »

henri-lefort-m-le-maire-page-005a henri-lefort-m-le-maire-page-007 henri-lefort-m-le-maire-page-008 henri-lefort-m-le-maire-page-009

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!