Lieu stratégique de Dinard avant l’époque de la gare, c’était ici qu’on arrivait à Dinard et partait vers Saint-Malo.

Un chantier historique était lancé en janvier 2017 à la cale du Bec de la Vallée, les travaux s’achèveront à la fin de l’année.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La cale sera déconstruit avant d’être reconstruit.

La préparation :

La déconstruction :

Retour sur l’histoire :

Mention au 17e siècle de la cale nommée le Haut Quay située sous l’hôtel Bellevue.

L’embarquement et le débarquement étant très incommodes et dangereux à l’embarcadère de Dinard, un projet de construction d’une nouvelle cale à l’anse du Bec de la Vallée est avancé en 1779.

« Les arrivoirs de Dinard sont des rochers fort escarpés, que la mer quitte environs à mi-marée retirante près Dinard et laisse au pire une grève, plate, vaseuse et limoneuse, remplie de filière, et se retire fort au loin, de manière que la rampe que l’on pratiquerait dans les rochers, qui deviendrait dispendieux, ne pourrait servir pour l’embarcation qu’à haute mer, c’est-à-dire après la mi-marée montante. » (Mémoire pour le passage de mer de Dinard à St Malo, 7 juin 1779)

Le projet est repris en l’an XI (1802-1803). Les travaux de la nouvelle cale ne sont effectués qu’entre 1835 et 1837 et de nouveaux aménagements réalisés entre 1845 et 1849 pour faciliter l’accostage des bateaux à vapeur à toutes les hauteurs des marées.

En 1844 le mouvement annuel du passage de Dinard à Saint-Malo est de 260 000 personnes.

En 1850 300 000 à 400 000 personnes feront la traversée.

Vers 1858 Première mise en service d’un bateau à vapeur La Rance. Deuxième mise en service d’un bateau à vapeur Le Duguay-Trouin en 1863. Le passage devient de plus en plus fréquenté et en 1877 quatre bateaux à vapeur sont en service entre Dinard et Saint-Malo : La Rance, Le Guguay-Trouin, Les Trois Villes et Le Dinardais.

 

De nouveaux travaux sont attestés entre 1879 et 1881 pour agrandir les quais encombrés par les bateaux de passage, et en 1897 on décide de les prolonger d’une longueur de 50 m supplémentaires avec établissement d’une jetée perpendiculaire de 25 mètres. En 1906, les travaux de construction de la cale des voiliers sont amorcés. Il a été mis fin au monopole du passage en 1902.

Info : Inventaire général, 1997

Informations et vidéo de la Ville de Dinard :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!